Projets à venir

Nous réfléchissons depuis quelques années à la mise en place de projets générateurs de revenus qui nous permettraient d’aider l’organisation à atteindre progressivement son autonomie dans la réalisation de ses projets sociaux au Togo, afin de ne pas dépendre inexorablement de subventions extérieures pour nos centres de prise en charge des enfants.
Dès la réalisation de notre projet Maison du Numérique dont l’inauguration est prévue pour la fin de l’année 2016, nous nous attèlerons à la mise en place de notre projet de ferme agropastorale à vocation pédagogique. Ce projet sera notre priorité de l’année 2017.

L’élevage de volailles, de chèvres, de cochons, le maraîchage, la culture de céréales, sont quelques-unes des activités que nous prévoyons.

La ferme agropastorale bio que nous envisageons de mettre en place devra prioritairement produire les ressources alimentaires suffisantes pour la prise en charge des enfants hébergés dans notre foyer de transit, mais aussi assurer une production supplémentaire que nous pourrons revendre dans les différents circuits de distribution, afin de dégager une plus-value financière pour nos projets sociaux.

A long terme, nous aimerions faire de la ferme, une cour de métiers, un lieu où des enfants que nous retirons de la rue pourront être formés non seulement aux métiers agropastoraux mais aussi à d’autres métiers que nous intégrerons progressivement au projet.
Des étudiants de l’Institut National Supérieur des Sciences Agronomiques de l’alimentation et l’environnement, Agrosup de Dijon nous accompagneront dans le montage de ce projet. Nous nous inspirerons aussi d’expériences similaires déjà réalisées au Togo et dans la sous-région.